Le code EPC est le nouveau code de produit qui vient « substituer» les anciens codes EAN ou les codes-barres et qui fait que chaque produit soit unique partout dans le monde.

En laissant de côté les aspects purement techniques, le nouveau Code EPC (Electronic Product Code) nait du besoin de distinguer les produits unitaires d’une même espèce. Le EAN-13 actuel ne peut pas distinguer deux produits ou plus ayant le même code.

La solution est claire. On ajoute un numérateur à chaque code de produit étant ainsi possible de distinguer entre deux produits de la même espèce.

Cependant, s’il est déjà souvent compliqué d’introduire un code-barres de 13 chiffres dans un produit, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un code-barres de 20 ou 24 chiffres. Cela n’est pas physiquement viable pour la majorité des produits unitaires.

Code EPC, le grand allié de la technologie RFID
Une minuscule puce électronique de technologie RFID, avec une taille de 0,3 x 0,3 millimètres, est capable d’enregistrer jusqu’à 96 bits d’information, soit, 24 caractères alphanumériques. Parfois même le propre emballage du produit peut être utilisé comme antenne pour recevoir et transmettre le signal pour sa lecture.

Chaque produit unitaire de la même espèce peut donc déjà être identifié de façon univoque partout dans le monde. Le code EPC contient essentiellement :

  • Une « EN-TÊTE » qui nous indique le niveau de groupement du produit ;
  • Le classique « EAN » actuellement GTIN qui nous indique la codification du produit et qui contient le pays, l’entreprise et le code du produit ;
  • Un « NUMÉRATEUR » de 13 chiffres pour numéroter chacun de façon unitaire.

Information additionnelle utile dans la puce RFID

Les puces RFID ont été développées de telle sorte que, de nos jours, il est déjà possible d’introduire beaucoup plus de données dans les mémoires additionnelles dont elles disposent. Pour le suivi de la traçabilité et l’obtention d’une visibilité de la chaîne d’approvisionnement en temps réel, il est possible de codifier dans la mémoire d’utilisateur au sein de la propre puce RFID des données si importantes comme:

  • Numéro TID, unique et ineffaçable pour chaque puce, ce qui garantit l’authentification des produits
  • Numéro EAN ou GTIN, qui identifie le produit et sa forme d’emballage
  • Numéro SSCC, qui identifie le numéro unique de palette pour la logistique
  • Information traçable, comme la date de durabilité minimale, le lot de fabrication, le poids et autres données spécifiques à chaque secteur
  • Autres informations additionnelles comme les codes internes de la compagnie pouvant être utiles en logistique inverse
  • Alarme « ANTIVOL » avec le bit EAS, dans le cas de produits à consommation finale

Code EPC : normalisé et mondialement accepté

Le code EPC et son système de codification de produits unitaires, groupements, palettes et conteneurs est normalisé au niveau mondial. L’utilisation de normes dans ce monde globalisé est aujourd’hui une des clés pour l’obtention d’une traçabilité sans avoir à doubler les informations ni à dédier inutilement des ressources.